Juge, procureur, magistrat...

Publié le par Alq

Tout le monde ne s'y retrouve pas forcément dans le vocabulaire judiciaire.

Magistrature debout, magistrature assise ?

Donc il y a des courageux et des fainénants ?

La magistrature debout, ce sont les procureurs, les avocats généraux, les substituts. On les appelle aussi le ministère public. Ils représentent l'Etat et sont nommés par le ministère de la justice. Donc, pas tout à fait indépendants.

La magistrature assise, ce sont les juges - assis lors des audiences de tribunal, de cour d'assises et autres- dont les juges d'instruction. Eux sont plus indépendants ou disons moins dépendants. Leur carrière peut souffrir d'une décision qui déplaît, mais ils ne peuvent pas être entravés dans une enquête judiciaire par exemple.

En faisant, à propos de l'affaire Woerth, l'amalgame entre les uns et les autres pour les regrouper sous l'appelation unique de magistrats, Nicolas Sarkozy savait pertinemment ce qu'il faisait.

Il jouait sur la méconnaissance des mécanismes judiciaires par le grand public. De la même façon, qu'il joua avec la présomption d'innocence à propos d'Yvan Colonna ou de l'affaire Clearstream.

Avocat de profession, il est d'autant moins pardonnable de semer ainsi la confusion dans les principes d'une république qu'il veut, dit-il, irréprochable.

 


Commenter cet article