Docteur Jekyll ou roi nu

Publié le par Alq

Et voilà !

Epilogue du quinquennat. Mister Hyde a agité la campagne jusqu'au 6 mai. Surtout entre les deux tours avec des appels du pied de plus en plus lourds à l'extrême droite. Résultat: François Hollande est passé. Et le docteur Jekyll a repris le dessus pour retrouver une dignité trop tardive.

Le discours de Sarkozy le soir du 6 mai reconnaissant sa défaite était digne. Son attitude le 8 mai, associant Hollande aux manifestations patriotiques le fut tout autant. Que n'a-t-il était ainsi précédemment ?

Nicolas Sarkozy n'est pas féru de littérature. Mais un conte d'Andersen, ça se lit vite. Qu'il lise ou relise "Le roi est nu". Il comprendra peut-être pourquoi ses courtisans n'ont pas osé lui dire ce qu'ils pensaient de ses propos, de ses attitudes qui l'on mené à sa perte.

Et les plus cruels lui rappeleront peut-être ce propos de Michel Noir cité précédemment:

"Mieux vaut perdre une élection que perdre son âme".

Il semble bien qu'avec son attitude d'entre deux tours, le président sorti ait perdu les deux.

Commenter cet article