Réaction en chaîne

Publié le par Alq

David Douillet devenu secrétaire d'Etat, grâce à la libido de Dominique Strauss-Kahn. Je ne suis pas sûr qu'à Sciences-Po ou à l'E.N.A. on ait jamais osé proposer un tel scénario. Et pourtant, c'est bien ce qui vient de se produire.

Même les réactions en chaîne du nucléaire sont plus prévisibles que les conséquences d'un fait divers qui touche au politique. On ne sait jamais, vous dis-je.

Qui aurait pu prévoir que l'imprévoyant DSK se laisse piéger - si ce que nous annonce ce matin le New-York Times se vérifie - par une jolie femme, que cela l'oblige à quitter le F.M.I., ouvrant la porte à Christine Lagarde. Que le remplacement de celle-ci à Bercy oppose les chiraco-villepiniste Baroin et Lemaire, et que Sarko profite de ce remaniement pour créer un nouveau secrétariat d'Etat aux Français de l'étranger dédié à David Douillet, figure emblématique  qui pourrait ratisser les voix du million de Français expatriés pour la prochaine présidentielle.

Mais, pas de secrétariat d'Etat pour les étrangers de France. Ne rêvons pas. Ils ne votent pas.

Le dindon de la france, c'est Georges Tron. DSK aurait réfréné ses instincts au Sofitel new-yorkais et ses victimes n'auraient sans doute pas osé déposer plainte. Il serait toujours secrétaire d'Etat, lui.

Commenter cet article