PME et salariés, même combat ?

Publié le par Alq

« Les acheteurs des grands groupes pillent les PMI. Ils récupèrent à leur profit la plus grande partie de la marge et empêchent ainsi les entreprises intermédiaires de se développer ». C’est Jean-Claude Volot qui l’affirme dans une interview des Echos du 24 février.

M.Volot est le médiateur des relations interentreprises, bref il fait l’interface entre les grosses boîtes et leurs sous-traitants.

De l'appel d'offres avec des prix et des conditions irréalisables à la baisse de prix imposée unilatéralement sur des programmes pluriannuels, en passant par les pénalités de retard abusives, les grandes entreprises pillent les PME ? affirme ce dangereux gauchistes.

Jusqu’à s’approprier les innovations de leurs sous-traitants. Il explique : « Un industriel qui veut lancer un nouveau produit consulte 10 fournisseurs possibles, en leur demandant des efforts d'imagination. Il reçoit 10 réponses, établit une « short list » de 4 sociétés, auxquelles il transmet les réponses des 6 qui ont été éliminées. Et, à la fin, il retient un seul fournisseur, en lui donnant les réponses des trois autres. Neuf sociétés auront ainsi planché sur un projet, parfois en fournissant des échantillons, gratuitement, et se seront fait piller ».

En 2010, les 40 plus grandes entreprises françaises ont accumulé 83 milliards d'euros de profits. La masse des dividendes versés aux actionnaires devrait atteindre 40 milliards d'euros en 2011. Pendant ce temps, les PME tirent la langue et les salariés, n’en parlons pas.

Commenter cet article