Ni-Ni Peau d'chien !

Publié le par Alq

Après le second tour de la présidentielle de 2002, quand les électeurs de Jospin, malgré leur déception, avaient voté pour Chirac contre Le Pen, je me souviens qu'un certain Nicolas Sarkozy avait dit "il faudra se souvenir de l'attitude des électeurs de gauche".

Est-ce par gratitude qu'il a opéré "l'ouverture" en 2007 ?

Non, je plaisante. Il suffit de voir son mot d'ordre à l'U.M.P. après le 1er tour des cantonales: Ni-Ni, ni PS ni Front national !

On passera vite sur le fait qu'un Président de la République n'a pas à donner de consignes de vote dans une élection locale. N'est-il pas le président de tous les Français ?

Bien sûr, comme le rappellent les pontes de l'U.M.P., gênés aux entournures pour appeler au vote P.S. plutôt que F.N., ils ne sont pas propriétaires de leurs voix et les électeurs sont libres de leur choix. Un leader politique n'a pas d'autorité sur les voix de ses électeurs.

Mais, rien ne lui interdit de donner des conseils.

Plus qu'un sondage, le report des voix dimanche 27 en dira plus sur l'attitude de la droite qualifiée de "républicaine". 

M'est avis qu'on risque de découvrir qu'il y a, n'en déplaise à certains, une différence entre la Gauche et la Droite. L'une est républicaine, elle l'a démontré en 2002.

Quant à l'autre, on ne sait jamais....

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article